Rechercher

Haut
Les tissus responsables

Tissus responsables, de quoi s’agit-il ?

L’industrie du textile détient la sombre récompense de compter dans le palmarès des industries les plus polluantes au monde. C’est pour cela que chez les Jupons de Louison, nous avons fait le choix d’utiliser uniquement des tissus responsables. 

Constat en quelques chiffres :

4 milliards, c’est le nombre de tonnes de vêtements que l’Europe jette chaque année. 
100 milliards, c’est le nombre de vêtements produits chaque année dans le monde. 
2,5 kilos, c’est le nombre total de kilos de textiles recyclés par habitant en France chaque année.
7 fois, c’est le nombre total de fois que sera porté un vêtement.

Ces chiffres vous choquent ? Nous aussi.

Qu’est-ce qu’est un tissu responsable ?

La majorité des tissus utilisés dans l’industrie de la mode sont des fibres synthétiques, comme la polyamide qui est fabriquée à base de pétrole.

La définition des tissus responsables est assez vaste. Il peut s’agir de tissus issus de l’économie circulaire ou de tissus qui possèdent une certification ou un label. Un tissu dit “responsable” a un impact environnemental et social largement moins important qu’un tissu dit “non responsable”.

Quels sont les tissus responsables ?

Le coton

Le coton est la matière naturelle végétale la plus produite au monde. Il peut être cultivé selon deux modes d’agriculture : conventionnelle ou biologique, ce qui détermine son impact environnemental. La culture biologique du coton est la plus écologique et la plus éthique. En effet, le coton bio est cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques, et sans OGM.

A l’heure où cet article est rédigé, il n’y a qu’un seul champ de coton en France appartenant à la société Jean Fil. Leur récolte étant encore trop peu importante pour subvenir aux besoins de tous les fabricants de vêtements, nous avons fait le choisir d’utiliser du coton bio Egyptien certifié OEKO-TEX et COTTON FOR LIFE.

La certification COTTON FOR LIFE est un programme innovant de RSE visant à promouvoir une chaine de valeurs totalement transparente, plus respectueuse de l’environnement et plus responsable socialement . La culture de ce coton bio n’utilise pas de pesticide, ce qui préserve la biodiversité. Comparé à un coton conventionnel, il réduit de 98% la pollution de l’eau, de 94% les émissions de gaz à effet de serre, et sa production demande beaucoup moins d’eau (contre 2,5 L d’eau en moyenne pour la fabrication d’un simple t-shirt).

champ de coton bio

Le polyester

Le polyester est une matière plastique issue d’une synthèse chimique, c’est le polyester classique. Certaines de nos pièces dont les tissus sont issus de l’économie circulaire, sont confectionnées avec ce matériau. Le tissu est alors réutilisé et non produit. 

Le polyester recyclé

Lorsque nous souhaitons produire une pièce en polyester, nous utilisons du polyester recyclé. Cette matière est fabriquée à partir de 
bouteilles en plastiques recyclées. Ce tissu a la particularité d’être léger, respirant et infroissable ! Très pratique et respectueux de l’environnement, le polyester recyclé est vraiment indispensable à nos yeux ! 

La laine mérinos

La laine mérinos est composée de protéines faites d’acides aminés et de bien d’autres composants tout aussi naturels. Cette laine est plus fine, plus résistante et plus élastique que la laine traditionnelle. Elle est également très douce, chaude et a la particularité de ne pas gratter ! 

mouton dans un pré pour illustrer la laine de mérinos

Le lyocell

Le lyocell est une fibre naturelle obtenue à partir de l’eucalyptus ou d’arbres feuillus. Son procédé de fabrication est écologique puisque 99 % des solvants sont recyclés et réutilisés en circuit fermé. Intégralement fabriqué à partir de cellulose, il est également 100% biodégradable. 

Le lyocell a de nombreux avantages comme une haute absorption de l’humidité (pratique lors des chaudes journées d’été !), une légèreté sans pareil, une résistance et une durabilité que l’on apprécie particulièrement. De plus, il a la particularité de ne pas se froisser facilement. Un autre atout qui fait que nous adorons ce tissu responsable !

La viscose

Aussi appelée “soie artificielle”, la viscose considérée comme une matière plastique d’origine végétale. Elle est effectivement obtenue en soumettant la cellulose (issue de la pulpe de bois) à des traitements chimiques et physiques visant à la dissoudre et la mettre en forme.

La viscose certifiée EcoVero

Chez Les Jupons de Louison, nous utilisons de la viscose certifiée EcoVero, cela signifie que la fibre de viscose est fabriquée à partir de pulpe de bois issue de forêts durables et labellisées (labels FSC® and PEFC™). Pour la production de cette viscose, la réduction de la consommation d’eau s’élève à 50%. Les émissions de CO2 et la consommation d’eau sont réduites de moitié et les procédés de production assurent une véritable transparence, une traçabilité des produits et un concept d’éco-responsabilité tout au long de la chaîne de production.

Le label EcoVero est un label spécialisé dans la production de viscose. Ce label est exclusivement réservé aux produits et aux services qui ont un impact environnemental faible, et ce, tout au long du cycle de vie du produit en question.

La dentelle de Calais-Caudry

La Dentelle de Calais-Caudry® est une dentelle développée uniquement sur la machine Leavers, et tient au savoir-faire des dentelliers français héritiers d’une tradition de plus de 200 ans. Chez les Jupons de Louison, nous utilisons deux types de dentelle issues de l’économie circulaire : une dentelle confectionnée à partir de coton et une autre à partir de polyester intégralement tissé en France.

 

Dentelle de Calais en usine

 

Aujourd’hui, environ 40% des français consomment de moins en moins dans le secteur du textile par souci écologique. Chez Les Jupons de Louison, nous avons l’ambition de créer une marque de vêtements durables et responsables. Pour cela, tous nos tissus sont soit issus de l’économie circulaire (objectif de zéro gâchis) soit fabriqués à partir de matières responsables avec une empreinte carbone bien moins importante que la majorité des tissus dits “non-responsables”.

Poster un commentaire